Catégorie : News

Retour sur une créa-c-tion, ou sujet divers

Des ateliers d’écriture à l’APSAR

Pour la saison 2017-2018, l’APSAR nous accueille un vendredi sur deux, de 10h à midi.

Les ateliers rassemblent des personnes qui veulent écrire, dont les mots se bousculent dans leur tête, refusant d’en sortir. Un simple coup de pouce peut alors (re)lancer la machine, et tout en s’amusant, sans pression, aider à créer.

C’est ce rôle de « facilitatrice » que je joue, proposant des thèmes et supports d’écriture variés.

Quelques exemples :

2017_10_13-Atelier APSARLors de cet atelier, nous nous sommes écrit des cartes postales. Chacune a d’abord écrit son message avant de le donner à une autre participante. Celle-ci, lisant le message, écrit ce qu’elle imagine être l’image au verso. Enfin, message et description sont transmises à un tiers qui écrit ce qui aurait pu se passer juste avant ou juste après l’écriture de cette carte postale.IMG_20171124_105224

Dans cet autre atelier, nous avons écrit une histoire en fonction de cartes du jeu Dixit tirées au sort : 3 cartes pour les 3 moments de l’histoire (exposition, nœud, dénouement).

 

Si vous voulez rejoindre l’atelier, contactez l’APSAR :
70 chemin de Michoun, 31500 Toulouse
accueil@associationapsar.org
05 61 58 24 63

Planning des ateliers :
Vendredi, 10h-12h
8 & 12 déc. 2017,  12 & 26 jan., 2 & 16 fév., 9 & 23 mars, 6 avril, 4 & 18 mai, 1 & 15 & 29 juin 2018

Co-création de jeux de rôles basés sur des jeux vidéos

Depuis 2016, je participe aux Ateliers Santé Ville (ASV) de Toulouse sur la thématique des écrans. Dans ce cadre, j’anime un cycle de 5 ateliers pendant lesquels des adolescents sélectionnent un jeu vidéo, me le décrive, et co-construisent avec moi une adaptation libre en jeu de rôles sur table. Je réalise ensuite un livret de règles disponible en licence Creative Common : BY-NC-SA.

Je vous propose de découvrir les co-créations 2016 et 2017 :

Ces ateliers ont fait suite à une première création personnelle, basée sur Wakfu :

Si vous êtes intéressé⋅e par le projet, ou si vous avez des remarques à formuler, n’hésitez pas à me contacter !

Tic Tac… 2017 est là !

2016 est passée à tout va… 2017 a pointé le bout de son nez, s’est engagée, et elle est belle et mature quand j’écris ce message.

Pour moi, 2017 s’est présentée cruelle et belle, ludique et scientifique, surprenante et bien vivante.

J’espère vous retrouver sur l’un ou l’autre de mes projets, pour créer ou profiter ensemble.

A bientôt…

Une année 2016 créa-c-tive…

Cette année, peut-être plus que les autres, je trouve difficile d’écrire des vœux. L’an dernier, et les années d’avant, j’en ai écrit et souhaité, sincèrement. Et pourtant…

Autour de nous sont tombés des amis, des parents. Certains ont pu se relever : maladies, chagrins, galères ne les ont pas arrêtés. D’autres sont toujours à terre, certains même ensevelis. Alors quoi ? Souhaiter encore le meilleur, une fois l’an,  et attendre le bilan, quand l’année aura fini sa course ? Cela semble si peu… et pourtant tellement…

Je ne veux rien souhaiter, juste espérer et agir pour aider l’espoir à se concrétiser.

J’espère que vous irez bien, loin de la Maladie, la Tristesse et la Mort.
J’espère que votre vie sera pleine d’Amour, Amitié et Joie.
J’espère que votre esprit sera envahi d’Utopie, de Rêve et d’Imagination.
J’espère que cette année sera celle d’Action, de Création et de Coopération.

Alors, à Nous de jouer !

heath_robinson_peeling_potatoes
L’image ci-contre est une illustration de William Heath Robinson (1872-1944, Angleterre), devenue libre de droit en 2015. Il s’agit d’une machine pour peler les patates…

La co-création vue par Aurélien Bory

Mardi 5 mai 2015 a eu lieu une rencontre entre Aurélien Bory, artiste metteur en scène,  et Julien Roumette, enseignant de littérature française à l’Université Toulouse Jean Jaurès, à l’occasion de la création des B(r)ouillons, travail en cours d’après le roman Espèces d’espaces de Georges Perec. Cela se passait à la Médiathèque José Cabanis, en partenariat avec le Théâtre National de Toulouse.

L’échange fut très fluide et intéressant, tant sur leurs regards sur Georges Pérec et son travail, que sur la démarche créative et artistique qui a présidé à l’élaboration des B(r)ouillons.

A ma question sur sa démarche de co-création, Aurélien Bory a répondu que l’ensemble des équipes et disciplines s’est réuni sur le plateau pour créer le spectacle. Selon lui, la complémentarité crée « des collisions dont naît l’inattendu ». La co-création est un travail « à tâtons » d’où peut émerger, pas à pas, les strates du futur spectacle.

J’aime beaucoup cette notion  « des collisions dont naît l’inattendu », que j’adopte et approuve sans restriction !

La photo est celle de l’affiche des B(r)ouillons, faite par Aglaé Bory